Dans le dernier article de blog, nous avons parlé de la vision en relief, de l'importance qu'elle a dans des activités telles que la conduite automobile ou dans des métiers où une grande précision en vision de près est requise et nous avons fait une mention spéciale des nouvelles technologies liées aux loisirs, aux jeux vidéo, au cinéma, à la télévision, etc., le tout en 3D , où la stereopsis c'est une exigence essentielle.

L'autre jour, en dînant avec des amis, ils m'ont donné l'indice pour ce nouvel article, ils voulaient changer de téléviseur ce Noël et ils m'ont interrogé sur l'effet néfaste possible sur la vue de ces nouveaux systèmes 3D, notamment la télévision et consoles de jeux vidéo, "avec lequel les enfants passent des heures et nous n'avions besoin que de la 3D pour qu'ils ne la lâchent pas, même pas pour dormir".

La question est pertinente car, en avant-première de ce que je vais vous expliquer, un abus, un excès de temps avec ces écrans, produit une plus grande fatigue qu'avec un écran 2D et peut déclencher des problèmes d'une certaine considération, il vaut donc la peine de savoir un peu plus à ce sujet, comment ils fonctionnent et quel effet ils ont sur la vue et surtout, comment nous pouvons éviter leur mauvaise utilisation.

vision stéréoscopique

Si l'on se souvient de ce qui a été dit dans le chapitre précédent, le vision binoculaire stéréoscopique, cela était dû au fait que les objets étaient projetés sur les rétines de l'œil droit (RE) et de l'œil gauche (LE), dans des positions différentes, puisqu'ils sont séparés d'environ 6 cm et que cela détermine un angle de vision dans chaque œil, comme le montre la figure 1. Cette vision différente dans chaque œil active les cellules du cerveau qui permettent la sensation de profondeur, que la barre bleue est devant la barre rouge sur la figure.

Disparité d'imagerie rétinienne
Figure 1 : Disparité de l'image rétinienne

Comment on est passé de la 2D à la 3D : Principe du stéréoscope

Tirant parti de la base de stereopsis, on peut simuler l'effet de profondeur en projetant des images sur une surface plane, c'est à dire qu'en 2D, c'est la base des stéréoscopes et sur laquelle se basent les écrans 3D, même si on verra plus tard qu'il y a plus de choses. Sur la figure 2A, deux images différentes sont projetées, une pour chaque œil, simulant la position que les objets auraient dans le monde réel, comme sur la figure 1, des images qui seront différentes en raison de l'angle de vision différent généré par chaque œil. Le résultat est que lors de la visualisation de ces images avec des lunettes qui individualisent le signal qui atteint chaque œil, l'effet de profondeur est obtenu, comme on le voit sur la figure 2B, presque identique à celui du monde réel sur la figure 1.

Disparité rétinienne générée par écran
Figure 2A : Disparité rétinienne générée par écran
stereopsis
Figure 2B : Disparité de l'image rétinienne

Dans l'image suivante, nous représentons ce fait avec quelque chose de plus similaire à ce que nous voyons dans la vraie vie, la lune et les étoiles, elles sont plus éloignées, et comment nous pouvons générer cette sensation de profondeur sur un écran plat, faisant voir chaque œil que son propre point de vue (Figure 3).

vision binoculaire stéréoscopique
Figure 3 : Vision binoculaire stéréoscopique

Comment faire "sortir" les images de l'écran

Dans des conditions normales, lorsque nous voyons quelque chose devant nous, un triple stimulus est produit dans le système visuel, les yeux convergent vers l'objet que nous voulons voir, la ligne de visée forme un triangle avec la base dans les yeux et le sommet dans l'objet que nous regardons (Figure 4). En même temps les pupilles se ferment, myose, de sorte que toute la lumière provenant de l'objet est concentrée dans une zone spécifique de la rétine, la macula et enfin, la cristallin, la lentille de l'œil, se concentre sur cet objet, ajuste sa puissance pour le voir correctement à la distance à laquelle il se trouve, qui coïncide avec le sommet du triangle formé par les yeux lorsqu'ils convergent vers l'objet. C'est ce que nous appelons le réflexe d'accommodation-convergence-myosis. Ce qu'il faut noter, c'est que les distances de convergence et d'accommodation sont identiques, comme le montre la figure 4.

accommodement et convergence
Figure 4 : Accommodement et convergence

Dans les images 3D, la situation change, la distance d'accommodation reste constante, à l'écran, mais la disposition des images à l'écran est différente, deux images sont générées, simulant les différences d'angle de vision pour chaque œil, comme nous l'avons vu dans la section précédente (Figure 2), pour induire la sensation de profondeur mais maintenant la nouveauté est que les images sont croisées, l'image droite est projetée sur l'œil gauche et l'image gauche sur l'œil droit. Les images se croisent avant d'atteindre les yeux, de sorte que le point de convergence ne coïncide plus avec le point d'accommodation, il se situe en avant, entre les yeux et l'écran, comme on le voit sur la figure 5.

accommodation et convergence pour générer une sensation de profondeur
Figure 5 : Séparation des points d'accommodation et de convergence pour générer une sensation de profondeur

Cette situation de séparation des distances d'accommodation et de convergence, est ce qui détermine la sensation que l'on a que les objets du film « quittent l'écran », jusqu'à l'endroit où se situe le point de convergence donc, lorsqu'on s'éloigne de l'écran, de l'accommodation point, plus la sensation de relief est générée, plus la sensation de profondeur est augmentée artificiellement, comme on le voit sur les figures 6 et 7. Cet effet a des limites et on peut séparer les deux distances dans une plage qui, si elle est dépassée, peut provoquer de la fatigue ou même, distorsion de l'image et vision floue.

Effet stéréoscopique 3D
Figure 6 : Effet stéréoscopique dans les systèmes 3D
Effet 3D au cinéma
Figure 7 : Effet 3D au cinéma

Une sensation spectaculaire est vraiment obtenue mais elle demande un effort important du système visuel, ce qui peut avoir des conséquences désagréables et qu'il faut savoir.

Et que dire des consoles vidéo

Avec les consoles de jeux, le problème est plus critique, car les écrans sont plus petits, comme dans l'exemple de la figure 8, la sensation de relief est à 3 cm et il faut se tenir à 6 cm pour la voir correctement. Le problème c'est que 6 cm c'est une très petite distance et si on s'en éloigne, généralement 30 cm, les images se croisent, perdant la sensation de relief et obligeant les yeux à faire un effort supplémentaire pour fusionner et ne pas voir double et flou, ce qui suppose une fatigue supplémentaire très importante.

parce que nous voyons en 3D
Figure 8 : console vidéo 3D

Les enfants, comme ils ont une très grande capacité d'hébergement, peuvent s'approcher très près de l'écran, nous avons sûrement tous en tête un enfant avec la petite machine collée au visage jouant aux Martiens. A cette distance, ils parviennent à bien voir l'effet 3D, mais cela les oblige à faire un effort d'accommodation très important, ce qui occasionne également une grande fatigue qui les empêchera d'effectuer d'autres tâches de visualisation. fixation, comment étudier. Cet effort d'accommodation peut entraîner des spasmes accommodatifs ou même strabisme, déviation des yeux, surtout chez les enfants avec presbytie.

Recommandations pour le bon usage des écrans 3D

Nous vous expliquons trois conseils que nous considérons comme essentiels pour la bonne utilisation des écrans 3D :

Vérifier le bon fonctionnement de l'appareil visuel

La première chose que nous devons faire est une bonne révision de notre système visuel, que chaque œil a une bonne vision, même avec une correction optique (lunettes ou lentilles de contact), que la capacité d'adaptation, de mise au point de loin, est correcte et bonne binoculaire vision, en particulier la stéréopsie.

Comme guide pratique, rappelez-vous que la majorité des personnes qui ont souffert de strabisme dans leur enfance, qui ont un œil qui voit moins que l'autre, amblyopie ou oeil paresseux ou qui utilisent des prescriptions très différentes pour l'un et l'autre œil, il est très probable qu'ils présentent des altérations de la vision binoculaire et soient candidats à des problèmes avec les systèmes 3D, dans ces cas, il est particulièrement important de faire vérifier les yeux par un optométriste et un ophtalmologiste .

Temps d'utilisation

Le deuxième aspect important concerne la fatigue. Comme ces systèmes demandent un effort plus important du système accommodatif, il convient de ne pas en abuser. On estime que pour un adulte le temps maximum passé à la télévision devrait être l'équivalent d'un film, entre 90 et 110 minutes, et sur consoles vidéo sur TV ou sur écran d'ordinateur, 30-45 minutes, alors que sur les nouvelles consoles type Smartphone , le temps est encore réduit, 15 à 30 minutes. Ces temps sont indicatifs et dépendent de chaque personne et du degré de fatigue antérieur et se réfèrent au temps d'écoute en continu. Passé ces temps, après une période de repos, deux fois plus longue que celle que nous avons préconisée, vous pouvez à nouveau utiliser la vision 3D.

Bien se positionner devant les écrans 3D

Le troisième aspect fondamental est la distance et le positionnement devant les écrans 3D, d'autant plus qu'il est petit. Les cinémas 3D en tiennent déjà compte et ajustent le nombre de rangées et de sièges pour que la distance à l'écran et le déplacement des sièges latéraux offrent une qualité visuelle maximale avec un minimum d'effort.

Nous avons commencé à voir le problème sur les écrans de télévision et les consoles vidéo. Nous devons suivre les recommandations du fabricant, qui doivent préciser la plage optimale de distances et l'angulation latérale que cet écran particulier permet. Être en dehors de ces limites signifie voir plus flou, perdre en qualité d'image et que le système accommodatif commence à souffrir davantage car les images nous parviennent croisées. On a cet effet négatif encore plus prononcé sur les écrans des consoles vidéo, plus il est petit, plus il est important de se placer à la distance préconisée. Bien que les systèmes 3D doivent s'améliorer, on entend souvent dire que telle ou telle console ne marche pas bien, qu'elle a l'air très mauvaise et que l'effet 3D est minime, le problème c'est qu'on n'est pas dans la bonne position et on perd une partie de la 3D effet.

Guide d'utilisation rapide de l'affichage 3D

  • Examen de l'appareil oculaire avec un accent particulier sur la vision binoculaire
  • Antécédents de strabisme, d'amblyopie ou de graduation différente entre les deux yeux, ils sont candidats à des problèmes de stéréopsie ou à souffrir de l'un des problèmes que les systèmes 3D peuvent causer.
  • Plus l'écran 3D est petit, plus le système visuel demande d'efforts et plus il est important de maintenir la distance recommandée par le fabricant.
  • Lors de l'achat d'un téléviseur 3D, il faut adapter la pièce en se plaçant dans les limites de distance et d'angle préconisées par le constructeur.
  • Les temps d'utilisation sont importants, 90 à 120 minutes pour la TV et les films, 30 à 45 minutes pour les consoles de jeux adaptées à la TV et 15 à 30 minutes pour les petites consoles de jeux comme les Smartphones. Ces systèmes peuvent être utilisés en alternance avec des périodes de repos, que nous chiffrons généralement en deux fois le temps que nous avons recommandé.
  • Avant le sentiment de mal de tête, maux de tête, vision floue ou encore des vertiges, lorsque l'on utilise ces systèmes 3D, il est conseillé de s'arrêter et de se reposer, en fermant d'abord les yeux puis en faisant des activités qui ne nécessitent pas de vision de près. Si ces désagréments se répètent, il est conseillé d'aller chez l'ophtalmologiste.

Je veux terminer ces recommandations en précisant que ces systèmes 3D, qui sont déjà une réalité, malgré le fait qu'ils seront perfectionnés, leur bonne utilisation ne doit pas comporter de risque pour ceux qui les utilisent, car tout a son limites et nous avons déjà souligné que cela peut causer des problèmes mais, d'autre part, nous savons que c'est un stimulus visuel qui peut même aider à récupérer la vision ou à améliorer la vision en relief, en fait ceux d'entre nous qui se consacrent à cela utilisez-le chez nos patients ou des personnes normales qui ont besoin d'une amélioration de leurs conditions sensorielles, comme les athlètes ou les conducteurs de motos et de voitures, donc le message n'est pas négatif, au contraire, ce sont des systèmes très positifs mais ils nécessitent une bonne utilisation car ils ont une plus grande capacité à induire des problèmes.

J'apprécie les informations que vous m'avez fournies, Jesús Marín, optométriste à Área Oftalmológica Avanzada et José Luis Álvarez Muñoz du Département d'optique et d'optométrie de l'UPC.

Dans le prochain article, nous ferons un examen plus détaillé des écrans de télévision et des consoles de jeux commercialisés, ainsi que des systèmes utilisés, de leurs avantages et inconvénients et des recommandations pour chacun d'entre eux.

Résumé
Stereopsis : Vision et écrans 3D
Nom de l'article
Stereopsis : Vision et écrans 3D
Description:
Découvrez si une exposition excessive aux écrans 3D peut entraîner des problèmes de vision. Entrez et découvrez s'il y a des conséquences et lesquelles.
Auteur
Nom de l'éditeur
Área Oftalmológica Avanzada
Logo de l'éditeur